Concert gratuit " Bonne année Marcory" samedi dernier / Aby Raoul, député-maire de Marcory : « Nous devons tout faire pour que Marcory reste Marcory »

Concert gratuit " Bonne année Marcory" samedi dernier / Aby Raoul, député-maire de Marcory : « Nous devons tout faire pour que Marcory reste Marcory »

8ème édition de "Bonne année Marcory" samedi dernier à l’avenue Victor Amangou ex avenue TSF. La place était noire de monde. C’est dans cette ambiance familiale que le député-maire de Marcory, Raoul Aby a, à 23 heures 15 minutes, donné son message. Un discours de paix mais aussi de remobilisation de ses troupes pour que les Elections municipales de 2023 soient en faveur du PDCI-RDA. Et surtout au bénéfice des enfants de Marcory uniquement. « 2023 est une année électorale. Et je voudrais qu’ensemble, nous demandions au bon Dieu de préserver la Côte d’Ivoire. Qu’ensemble nous demandions à l’Eternel de faire pour nous ce qu’il a prévu pour que ces élections soient apaisées pour que plus jamais sur le sol de Côte d’Ivoire il y ait des morts pour des élections (…)Que plus jamais sur le sol de Côte d’Ivoire il y ait des morts pour des élections (…) Que le meilleur l’emporte. Que Dieu préserve la Côte d’Ivoire (…) je ferai tout, tout ce qui est de mon pouvoir pour que ces élections soient apaisées », a promis le député-maire Aby Raoul. Pour ces élections de 2023, Aby Raoul a, par ailleurs, demandé à la population de faire le bon choix. Ce choix, à l’en croire, doit être porté sur un enfant de Marcory qui a déjà fait ses preuves dans le développement et la modernisation de cette cité. « Qu’au sortir des urnes, le dougoutigui (NDLR Aby Raoul "chef du village" de Marcory) soit encore à la barre. Je vous fais confiance. Je sais que vous savez ce que je sais. Je sais que vous savez ce que je sais. Les enfants de Marcory, Marcory nous appartient. Notre sort est entre nos mains. Et nous devons tout faire pour que Marcory reste Marcory », a-t-il recommandé. Et souhaité une bonne et heureuse année 2023 à tous ses administrés déjà dans le bain du concert.

 

Débordo déborde, Ismaël Isaac intraitable

 

Tout a commencé aux environs de 20 heures avec le playback. Artistes woyo et autres se sont succédé au podium pour égayer les populations. En grand nombre, ils ont fait le déplacement depuis 19 heures à l’avenue Victor Amangou pour certains, vibrer avec les artistes et d’autres, communier avec leur député-maire, Aby Raoul et son Conseil municipal. Le mercure monte peu à peu jusqu’à 22 heures 50 minutes quand Fior De Bior, enfant de Marcory, monte sur scène. Le public en joie chante et danse avec lui. Après plusieurs morceaux, il entonne " Godogodo" l’un de ses titres phare. Le mercure monte encore. 23 heures, Aby Raoul esquisse des pas de danse. Le public, estimé à plus de 5 000,ne décroche. Il maintient au contraire le cap. 23 heures 15 minutes, le député-maire de Marcory délivre son message. 23 heures 29 minutes, le live peut commencer. Et c’est l’artiste Débordo Leekunfa, le roi du Coupé-décalé qui ouvre le bal. C’est le délire. Il enchaîne ses morceaux. Les hommes et femmes d’Aby Raoul ne tiennent plus sur leurs pieds. Débordo Leekunfa qui, lors de la conférence de presse d’annonce de cet événement, a déclaré qu’il attendait son tour à "Bonne année Marcory", enflamme à l’avenue Victor Amangou jusqu’à 00 heure 39 minutes où il quitte la scène sous les applaudissements nourris des nombreux administrés de Raoul Aby. Le roi du Coupé-décalé cède la place à un autre monument de la musique ivoirienne : Ismaël Isaac, artiste reggae internationalement reconnu monte sur le podium. C’est encore le délire. "Ismo" comme l’appellent affectueusement ses fans, de façon continue, enchaîne aussi ses morceaux. Le public est content et débout. Il chante et dance. Ismaël Isaac met le "feu" avec "Mokobe, Alla dinima, Black system" et termine en beauté avec "Mangnoumanko" repris en chœur avec le public. Il était 2 heures 34 minutes. Heure de la fin de " Bonne année Marcory 2023"

 

DJE KM